30e anniversaire

Les Olympiades fêtent leur 30 ans !

En 2022, Compétences Québec soulignera le 30e anniversaire des Olympiades. Un anniversaire qui marquera trois décennies à promouvoir les métiers spécialisés en étroite collaboration avec un réseau formé de directions d’établissement engagées, d’enseignants chevronnés et de fidèles partenaires et commanditaires.

L’Équipe de Compétences Québec travaille également à la rédaction d’un livre souvenir rassemblant photos, faits saillants et anecdotes. Ce dernier sera publié au courant de l’hiver 2022 et nous avons déjà hâte de le partager avec vous !

1992 – 2022 : 12 moments marquants à découvrir

En attendant, nous avons choisi de revenir sur 30 souvenirs, moments clés et images qui font des Olympiades une aventure extraordinaire. Jusqu’à la fin de l’année 2022, nous vous présenterons chaque mois un moment marquant des Olympiades.

Là où tout a commencé….

Le premier moment clé est évidemment la fondation de Compétences Québec et la tenue des premières Olympiades québécoises sur le site d’ExpoCité à Québec en 1992.

Comment les Olympiades ont-elles vu le jour ?

Un an plus tôt, en 1991, le ministre de l’Éducation reçoit une lettre d’un membre des Compagnons du Devoir, organisme français ayant pignon sur rue à Montréal. Dans cette lettre, on demande pourquoi le Québec et le Canada ne participe pas au Mondial des métiers de WorldSkills, événement qui rassemble pourtant des jeunes de tous les pays du G7.

À la demande du ministre, un émissaire du ministère de l’Éducation, Michel Dépelteau, se rend donc au Mondial des métiers à Amsterdam (photo ci-dessous), en juin 1991, pour faire un rapport de l’événement. Séduit par la formule, le Québec s’inspire du modèle de WorldSkills et met rapidement sur pied un projet d’Olympiades.

Dès lors, la société sans but lucratif appelée Compétences Québec est instituée et mandatée pour organiser les Olympiades québécoises de la formation professionnelle.

En mai 1992, une première édition des Olympiades québécoises a lieu et connaît un succès retentissant auprès du réseau de la formation professionnelle (photo ci-dessous). L’année suivante, lors des 2es Olympiades québécoises en 1993, des disciplines du collégial font leur entrée sur le site des compétitions.

À ce jour, en offrant des modèles de réussite au grand public, les Olympiades demeurent un excellent moyen de promouvoir et valoriser la formation professionnelle et technique. Ces jeux olympiques des métiers sont gage de la qualité de l’enseignement dispensé dans les centres de formation et cégeps du Québec.

Le 35e Mondial des métiers de 1999 à Montréal

Replongeons-nous dans la frénésie d’un événement qui a fait briller Montréal et l’ensemble du Québec sur la scène internationale des métiers spécialisés.

Du 3 au 17 novembre 1999, le Canada était l’hôte du Mondial des métiers pour la première fois, à Montréal, au Stade olympique. Il a fallu 23 jours pour effectuer le montage du site des compétitions. Durant un mois complet, toutes les installations du Stade olympique ont été utilisées au maximum de leur capacité.

WorldSkills était alors connu sous le nom d’International Vocational Training Organisation (IVTO). Cette 35e édition du Mondial des métiers a accueilli 85 000 visiteurs en quatre jours et 609 compétiteurs en provenance de 33 pays dans 41 métiers. Les Québécois de l’équipe canadienne ont remporté deux médailles, en service de la restauration et en esthétique, ainsi que cinq médaillons d’excellence.

Un événement fédérateur

Le 35e Mondial des métiers a été un moment marquant dans l’histoire des Olympiades des métiers au Québec à plusieurs égards. Il a permis non seulement de sensibiliser le public et les instances politiques à l’importance des métiers spécialisés, mais aussi de solidifier les liens avec le réseau de la formation professionnelle et technique. Plusieurs centres de formation professionnelle se sont d’ailleurs mobilisés autour de cet événement international et ont étroitement collaboré au montage du site.

Ci-dessus, François Legault, ministre de l’Éducation, félicite des compétiteurs du 35e Mondial, lors de leur passage à l’Assemblée nationale. Cette édition du Mondial a été une occasion en or de créer des contacts et d’établir des partenariats qui perdurent à ce jour.

Compétences Québec fait place au Secrétariat des Olympiades

À l’automne de 1995, les membres du conseil d’administration de Compétences Québec éprouvent de la difficulté à s’entendre sur l’avenir de l’organisation et plusieurs partenaires financiers se retirent. Bien que les Olympiades québécoises et canadiennes soient prévues pour mai 1996 à Montréal, à court de moyens financiers, l’organisme doit fermer ses portes en décembre.

Le ministère de l’Éducation reprend le dossier et mandate Robert Houle pour relancer les principaux partenaires financiers sur de nouvelles bases. Il doit superviser l’organisation des 4es Olympiades québécoises et des 2es Olympiades canadiennes. La nouvelle organisation prendra le nom de Secrétariat des Olympiades, appellation sous laquelle Compétences Québec a été connu de 1996 à 2001.

Ci-dessus : Robert Houle, directeur général de Compétences Québec, de 1996 à 2015, puis directeur du concours québécois de 2015 à 2019 et conseiller stratégique jusqu’à aujourd’hui.

Partenaires et commanditaires majeurs

comQuebec comCanada comCnesst comHydroQc comCCQ comRBC