CFP BAIE-JAMES: LES ÉLÈVES FORMÉS À LA MINE MATAGAMI
25 Juillet 2020

{CFP Baie-James: Les élèves formés à la mine Matagami}

Plus de 350 élèves du CFP de la Baie-James ont été formés à la Mine Matagami, un véritable partenaire dans la formation des mineurs au Québec.

Mine Matagami accueille chaque année des élèves du Centre de formation professionnelle (CFP) de la Baie-James pour la partie pratique de leur formation en extraction de minerai. Une collaboration qui permet de développer une relève tant pour Glencore à Matagami que pour les autres compagnies minières. Cinq des six mois de la formation en extraction de minerai dispensée par le CFP de la Baie-James se déroulent en entreprise.

UNE COLLABORATION… QUI VAUT DE L’OR

Actuellement, une grande partie de la formation se déroule à la mine Bracemac-McLeod où la minière reçoit actuellement sa 34e et 35e cohortes d’élèves. Chaque cohorte comporte environ une dizaine de participants. Depuis 2007, Mine Matagami a donc contribué à la formation de plus de 350 élèves. Ce partenariat avec Matagami, mais aussi avec d’autres mines de la région, est très important pour nous, indique Sonia Caron, directrice de services et de centre au CFP de la Baie-James à l’Inforoute : « Former des mineurs est difficile. Les mines nous offrent des espaces de travail. Elles préparent et réparent nos outils. Nous pouvons aussi leur prêter du matériel. Cette collaboration est essentielle afin de dispenser la majorité des cours sous terre. Cela nous permet d’assurer une formation de qualité pour les futurs travailleurs miniers ».

JOURNÉE DE TRAVAIL D’UN MINEUR

« Chez nous, les quatre premières semaines de formation sont consacrées à la théorie avec les modules de travailleur minier. Puis, les cinq autres mois de la formation ont lieu en entreprise, a expliqué Steeve Paquette, directeur adjoint du Centre de formation professionnelle de la Baie-James au Citoyen, hebdomadaire de Rouyn - La Sarre. Monsieur Paquette poursuit : « À Matagami, ils apprennent à opérer l’équipement de production, la machinerie, les scoops, les différentes drills. Ils doivent participer de A à Z dans le processus. Ils se présentent à la même heure que les travailleurs, ils passent à la dry pour se changer, participent à la table ronde puis vont sur le terrain faire leur journée. Ils vivent ce qu’ils vont vivre quand ils décrocheront éventuellement un emploi dans une mine ».

CONTEXTE DE PÉNURIE

Selon Réjean Deschamps, directeur des ressources humaines chez Mine Matagami avec lequel s’est entretenu l’hebdomadaire Le Citoyen, cette collaboration prend une plus grande importance dans un contexte de pénurie ou de rareté de main-d’œuvre : « On veut qu’ils soient vraiment intégrés à nos équipes au niveau de nos opérations, renchérit Réjean Deschamps. On ne veut pas créer deux catégories de travailleurs à la mine. On veut qu’ils se sentent mineurs à part entière. Ils travaillent sept jours et ont ensuite sept jours de congé comme les autres. Ils participent à nos tables rondes, à nos réunions de santé et sécurité au travail. À la remise des diplômes, c’est souvent le commentaire qui ressort des participants, qu’ils se sont sentis intégrés dans l’équipe ».

CFP DE LA BAIE-JAMES

Situé à Chibougamau, le Centre de formation professionnelle de la Baie-James dispose également de deux points de service, l’un à Lebel-sur-Quévillon et l’autre à Matagami. Une équipe d’environ 60 personnes, dont 50 professeurs, travaille au Centre. Depuis ses débuts, le Centre de formation professionnelle a dispensé un ensemble varié de programmes d’études dans plusieurs secteurs, notamment les mines, la forêt, la construction, la mécanique, la santé et l’administration (secrétariat, comptabilité). Mais le secteur minier demeure le créneau d’excellence du CFP avec trois programmes : Forage au diamant, Conduite de machines de traitement du minerai et Forage et dynamitage. La région du Nord-du-Québec recèle plusieurs sites miniers à haut potentiel de développement. Plusieurs minières explorent et exploitent le sous-sol minéral.

LE CFP BAIE-JAMES AUX QUATRE COINS DE LA PROVINCE

Depuis 2008, le Centre de formation professionnelle démobilise sa formation en Forage et dynamitage ailleurs au Québec, en collaboration avec la Commission de la construction du Québec (CCQ). Sonia Caron : « Nous avons actuellement deux cohortes à Chibougamau et à Alma. Notre mission est de former la main-d’œuvre pour les grands travaux hydroélectriques et routiers de même que pour l’exploitation des mines à ciel ouvert ».

Sources : CFP Baie-James, Le Citoyen

Partenaires et commanditaires majeurs

comQuebeccomCanadacomCnesstcomHydroQccomCCQcomRBC