DIX QUESTIONS À... UN CAMIONNEUR
27 Mars 2020

{Dix questions à... un camionneur}

L’industrie du camionnage éprouve des difficultés à recruter suffisamment de main-d’œuvre. Pour deux travailleurs qui partent à la retraite, c’est un seul travailleur qui entre dans le métier, si bien qu’on estime qu’on aurait besoin de 5 000 nouveaux chauffeurs actuellement au Québec. Pierre Hudon, camionneur depuis 9 ans chez Demix béton, nous confie le quotidien et les défis de ce métier où le plein emploi est assuré.

1. PIERRE, EN QUOI CONSISTE VOTRE TRAVAIL ?
J’assure la livraison du béton dans un rayon de 1 à 80 kilomètres de mon entreprise. Je peux effectuer jusqu’à 7 voyages par jour. Il y a le temps sur la route, mais aussi le chargement et le déchargement. Le béton constitue un matériau qui doit être livré rapidement, dans les deux heures suivant sa préparation pour conserver ses propriétés maximales.

2. POURQUOI AVEZ-VOUS CHOISI CE SECTEUR D’ACTIVITÉ ?
J’ai toujours travaillé sur la route; un bureau, ce n’est pas pour moi. J’aime travailler à l’extérieur et profiter de beaucoup d’autonomie.

3. QUELS SONT LES PRÉREQUIS POUR DEVENIR CAMIONNEUR ?
Il faut avoir son permis Classe 5 depuis au moins 5 ans et moins de 3 points d'inaptitude sur son permis de conduire pour obtenir son permis de classe 1, celui qui permet de conduire de gros camions. Le DEP Transport par camion constitue la meilleure avenue.

En plus de la formation en camionnage, l’employeur complète généralement avec une formation selon ce qui est livré, par exemple, le fonctionnement des machines refroidissantes, pour le transport de produits congelés.

4. QUELS SONT LES DÉFIS QUE RENCONTRE L’ÉLÈVE DANS SA FORMATION ?
Maîtriser les techniques de conduite et particulièrement la transmission représente un gros défi, même si on est déjà un bon conducteur, mais ce n’est pas insurmontable. En fait, il faut être prêt à se lancer dans quelque chose de nouveau et d’un peu effrayant au départ, comme lorsqu’on apprend à conduire une voiture.

5. QUELS SONT LES EMPLOYEURS POTENTIELS POUR UN DIPLÔMÉ DANS CE DOMAINE ?
Il est possible de travailler pour les grandes entreprises de camionnage, les transporteurs privés, publics, les réseaux de transport en commun. Les camionneurs sont demandés partout!

6. QUELS SONT LES ASPECTS POSITIFS ET NÉGATIFS DU TRAVAIL DE CAMIONNEUR ?
L’aspect le plus désagréable? L’horaire. Le camionneur sait à quel moment il commence sa journée, mais rarement à quelle heure elle se termine, à cause des facteurs aléatoires comme le trafic, les tempêtes, les délais imposés chez les clients pour le déchargement, etc. On fait aussi beaucoup d’heures : j’ai accumulé 3 000 heures l’an dernier en seulement huit mois!

Pour les aspects positifs, j’aime travailler sans avoir de patron qui regarde par-dessus mon épaule, le sentiment de liberté et d’autonomie.

7. EST-CE DANGEREUX ?
Le camionneur est soumis aux dangers de la route, au même titre qu’un chauffeur de taxi, car il faut savoir qu’on n’est pas à l’abri de la mort dans un poids lourd, contrairement à ce que l’on pourrait croire.

Les camionneurs qui effectuent des longues distances sont aussi à risque de développer certains problèmes de santé chronique, à long terme, comme les maux de dos et les problèmes de vessie.

8. QUELLES APTITUDES DEVRAIT-ON POSSÉDER POUR CHOISIR CETTE CARRIÈRE ?
Il faut être responsable et capable de résoudre des problèmes. Être prêt à travailler en plein air dans différentes conditions météo, développer sa tolérance au trafic, aux mauvais conducteurs, etc.

Aussi, si le milieu du camionnage était un peu « cowboy » dans les décennies passées, aujourd’hui, le métier est encadré; le camionneur doit être prêt à respecter les règles, à remplir adéquatement de nombreux documents, à passer les contrôles comme il se doit, c’est une qualité recherchée par les entreprises.

Enfin, avec la nature du métier, il faut être bien seul avec soi-même.

9. À QUELLE ÉCHELLE SALARIALE UN CAMIONNEUR PEUT-IL S’ATTENDRE ?
Entre 16 $ et 30 $ de l’heure.

10. ET FINALEMENT, EST-CE POSSIBLE DE FONDER SA PROPRE ENTREPRISE ?
Oui, en acquérant son propre camion. Personnellement, je conseillerais d’attendre quelques années avant de se lancer, de manière à avoir une bonne connaissance du milieu du camionnage.

Pour en savoir plus sur la formation, rendez-vous sur AdmissionFP !
Pour en savoir plus sur le métier, rendez-vous sur Trouvetonmétier.com !

Partenaires et commanditaires majeurs

comQuebeccomCanadacomCnesstcomHydroQccomCCQcomRBC