DIX QUESTIONS À...UN TECHNICIEN FORESTIER
26 Janvier 2021

{Dix questions à...un technicien forestier}

Alexis Gagnon, 21 ans, est technicien forestier à la Coopérative forestière Ferland-Boilleau, au Saguenay. Cette coopérative de 94 travailleurs réalise des travaux sylvicoles, de la voirie forestière, de l’éclaircie précommerciale, de la récolte de bois mécanisée et du transport de bois. Alexis a répondu à nos questions sur son métier.

1. ALEXIS, EN QUOI CONSISTE VOTRE TRAVAIL?

Le travail est assez varié. Notre coopérative intervient dans trois domaines : coupe, plantation et cueillette de produits forestiers non ligneux, par exemple des champignons ou des huiles qui servent à la fabrication de produits de beauté. Au quotidien, je peux faire l’inventaire forestier au niveau de la plantation, de la coupe ou du débroussaillage. Je peux aussi travailler au rubanage, c’est -à-dire à limiter les secteurs de coupe ou limiter les terrains de plantation. Enfin, le technicien forestier a aussi des travaux de géomatique à réaliser, ce qui concerne la planification des travaux, les secteurs, les routes d’accès, etc.

2. POURQUOI AVEZ-VOUS CHOISI CE SECTEUR D’ACTIVITÉ?

J’ai toujours vécu en forêt et je suis un amoureux du plein air. La foresterie est le domaine qui me permet d’être dehors et de profiter de ce sentiment de liberté.

3. QUELLES SONT LES FORMATIONS QUI PERMETTENT D’ACCÉDER AU MÉTIER DE TECHNICIEN FORESTIER?

J’ai suivi la formation Technologie forestière au cégep de Chicoutimi. Il y a également certains DEP, notamment Aménagement de la forêt ou Travail sylvicole.

4. Y A-T-IL D’AUTRES PRÉREQUIS?

Il faut avoir un permis de conduire de classe 5.

5. QUELS SONT LES EMPLOYEURS POTENTIELS POUR UN DIPLÔMÉ DANS CE DOMAINE?

Différentes entreprises en environnement, des sociétés sylvicoles, le ministère de la forêt, des coopératives forestières, Hydro-Québec. Les diplômés sont en demande : tous mes collèges du cégep ont trouvé un emploi!

6. QUELS SONT LES ASPECTS POSITIFS ET NÉGATIFS DU TRAVAIL?

En ce qui concerne les éléments positifs : le plaisir d’être à l’extérieur, de travailler de façon indépendante et de profiter de bonnes conditions de travail. Parmi les aspects négatifs, il faut composer avec des conditions météo parfois difficiles et les nuages de mouches, l’été, mais on s’habitue.

7. EST-CE DANGEREUX?

Cela fait 4 ans que j’évolue dans le domaine et je ne me suis jamais blessé. Évidemment, vaut mieux être prudent et respecter les protocoles de santé et de sécurité. Chaque année, nos connaissances sont rafraîchies.

8. QUELLES APTITUDES DEVRAIT-ON POSSÉDER POUR CHOISIR CETTE CARRIÈRE?

Cela prend une personnalité autonome et débrouillarde. Il faut être organisé, être doué pour le travail d’équipe et être travaillant.

9. À QUELLE ÉCHELLE SALARIALE UN(E) TECHNICIEN(E) FORESTIER PEUT-IL S’ATTENDRE?

Dans ma coopérative, le salaire de départ oscille entre 18$ et 20$ l’heure, en plus des ristournes. [NDLR : Au Québec, le salaire moyen est de 24,10$, selon Trouvetonmétier.com]

10. ET FINALEMENT, QUELLES SONT LES POSSIBILITÉS D’AVANCEMENT?

Le technicien peut devenir contremaître, surintendant des opérations ou directeur de la foresterie.

  Pour plus d'informations sur le programme de Technologie forestière, rendez-vous sur le site de l'InforouteFPT.   Amoureux du plein air et des grands espace? Notre article sur la FP dans le Nord-du-Québec pourrait vous intéresser.

Partenaires et commanditaires majeurs

comQuebec comCanada comCnesst comHydroQc comCCQ comRBC