DIX QUESTIONS À… UN PRÉPOSÉ AUX BÉNÉFICIAIRES
11 Mai 2020

{Dix questions à… un préposé aux bénéficiaires}

Les préposés aux bénéficiaires jouent un rôle crucial dans le bien-être et la santé des patients. Le métier est présentement très en demande. Ghislain Blais est préposé aux bénéficiaires depuis 18 ans. Il travaille actuellement au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie. Il a répondu à nos questions concernant son quotidien dans un CHSLD.

1. EN QUOI CONSISTE VOTRE TRAVAIL?
Actuellement, je m’occupe de 14 personnes en perte d’autonomie pour tout ce qui touche leur quotidien : se lever, s’habiller, prendre un bain, les accompagner pour le repas, etc.

2. QUELLES SONT LES RESPONSABILITÉS D’UN PRÉPOSÉ AUX BÉNÉFICIAIRES?
Le préposé assiste les infirmiers et infirmières dans la prestation de soins de base dans les milieux hospitaliers et dans les institutions de santé. Il doit être « les bras » et « les jambes » des résidents, veiller à leur confort et à leur sécurité. Le préposé doit demeurer vigilant pour déceler des changements liés à la condition physique des gens dont il s’occupe pour en faire part aux infirmières. Il doit aussi faire preuve de discrétion en respectant la vie privée des résidents et de leurs familles.

3. POURQUOI AVEZ-VOUS CHOISI CE MÉTIER?
Mes parents étaient préposés aux bénéficiaires. Je suis une personne sociable; je préfère travailler avec des humains plutôt qu’avec des machines. J’aime me sentir utile, faire une différence dans la vie des gens.

4. QUELS SONT LES PRÉREQUIS POUR SUIVRE LA FORMATION EN ASSISTANCE À LA PERSONNE EN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ ?
Il faut avoir obtenu son diplôme de secondaire 3 et être âgé de 16 ans. Actuellement, il y a une telle demande que certains centres subventionnent les études des candidats qui veulent s’engager à y travailler pendant trois ans.

5. QUELS SONT LES DÉFIS QUE RENCONTRE L’ÉLÈVE AU COURS DE CE DEP ?
Apprendre les méthodes de travail sécuritaires pour déplacer les bénéficiaires.

6. QUELS SONT LES EMPLOYEURS POTENTIELS POUR UN DIPLÔMÉ DANS CE DOMAINE ?
Les CHSLD, les hôpitaux, les centres de personnes âgées et les centres de réadaptation.

7. EST-CE QUE D’AUTRES MÉTIERS PEUVENT EXÉCUTER LE MÊME TRAVAIL QU’UN PRÉPOSÉ AUX BÉNÉFICIAIRES ?
Non, plus maintenant.

8. EST-CE EXIGEANT PHYSIQUEMENT ? ET MORALEMENT ?
Surtout moralement. Il faut savoir que nous nous retrouvons avec des gens en fin de vie. Nous côtoyons la douleur, la détresse, la maladie mentale. En même temps, il y a de nombreux aspects positifs dans mon métier; nous recevons de nombreuses marques de reconnaissance et de gratitude des résidents et de leurs familles.

9. QUELLES APTITUDES DEVRAIT-ON POSSÉDER POUR CHOISIR CETTE CARRIÈRE ?
Il faut être empathique et aimer le public. Moi je suis un blagueur, j’ai une belle complicité avec les personnes âgées, même lorsqu’ils ne sont pas commodes.

10. QUE PRÉFÉREZ-VOUS DANS VOTRE TRAVAIL ?
J’aime mon horaire de travail, je termine tôt. J’apprécie aussi mes collègues de travail, nous formons un groupe chaleureux et le fait de toujours travailler en équipe de deux.

11. ET FINALEMENT, À QUELLE ÉCHELLE SALARIALE UN PRÉPOSÉ PEUT-IL S’ATTENDRE?
Le salaire moyen est de 19 $ de l’heure et de 22,37 $ au sommet de l’échelle salariale. Dans le privé, les salaires sont moins élevés, autour de 16 $ ou 17 $.

MERCI MONSIEUR BLAIS!

Pour en savoir plus sur la formation, rendez-vous sur AdmissionFP !
Pour en savoir plus sur le métier, rendez-vous sur Trouvetonmétier.com !

Partenaires et commanditaires majeurs

comQuebeccomCanadacomCnesstcomHydroQccomCCQcomRBC