Keven Tremblay

Keven Tremblay

J’ai choisi ce secteur d’activités en observant mon père travailler; il a sa propre entreprise avec mon oncle et ma soeur. Jeune, je me suis initié aux machines-outils et j’avais envie de pousser plus loin. Je suis quelqu’un de manuel et je cherchais un métier avec de bonnes conditions. Le CFP L’Envolée, à Montmagny, offre un programme individualisé et cela me plaisait.

Les techniques d’usinage demandent de la rapidité et de la débrouillardise. C’est très agréable de pouvoir observer les pièces, le résultat de ses efforts. Depuis la fin de mes études, j’ai joint l’entreprise familiale à temps plein. Nous évoluons dans le secteur industriel en découpe au fil par électro érosion sur des pièces de moules en plastique, entre autres. Travailler pour son père offre plus de souplesse pour l’horaire, mais c’est aussi plus exigeant ! Un jour, j’aimerais avoir ma propre entreprise.

Je me suis inscrit aux compétitions pour me prouver à moi-même ce dont j’étais capable. À Edmonton, en Alberta, j’ai trouvé l’expérience des Olympiades canadiennes des métiers stressante du début à la fin. Cela a été mon plus grand défi : gérer mon stress.

À un moment des compétitions, il y a eu plusieurs experts qui observaient une pièce que j’avais réalisée et ils appréciaient mes techniques de travail : cela m’a rendu fier ! Mon conseil à un futur compétiteur : optimise ton temps, vérifie ton travail, à chaque étape, plus d’une fois.

Cet automne, je reprends l’entraînement deux jours par semaine supervisé par mon entraîneur et l’expert canadien. J’espère aller au Mondial des métiers. Ce serait l’occasion de gagner de l’expertise, tout en voyageant et en rencontrant des gens intéressants.

Partenaires et commanditaires

comQuebeccomCanadacomCnesstcomHydroQccomCCQcomSkills