La 16e édition

Rendez-vous au Centre de foires de Québec

Les 16es Olympiades québécoises des métiers et des technologies se tiendront du 10 au 13 novembre 2021 au Centre de foires de Québec. Ces compétitions réuniront près de 300 jeunes finalistes sélectionnés lors des éliminatoires régionales, sans oublier des centaines d’enseignants spécialistes et autant de juges issus de l’industrie.

Durant l’événement, ces finalistes devront faire montre de leurs compétences professionnelles dans une trentaine de disciplines comme le soudage, la mécanique automobile, la plomberie, la cuisine et la mécatronique, pour n’en nommer que quelques-unes. Les Olympiades québécoises sont un événement bisannuel qui met en valeur les jeunes qui choisissent de se qualifier dans les centres de formation professionnelle et les cégeps du Québec. Il est le plus grand concours québécois dédié aux métiers spécialisés.

Rejoignez la communauté des Olympiades

Réseaux sociaux

Suivez nos actualités et informations quotidiennement ! Vous publiez des photos, des nouvelles, etc. en lien avec Compétences Québec ? N’hésitez pas à nous identifier et à utiliser le mot-clic des Olympiades québécoises des métiers et des technologies #OQMT

: Facebook de Compétences Québec
: Instagram de Compétences Québec
: Linkedin de Compétences Québec

Abonnez-vous au bulletin des Olympiades pour tout savoir de la compétition

Le bulletin Le Défi propose trois fois par an un résumé des informations, photos et vidéos autour des Olympiades québécoises, des Olympiades canadiennes et du Mondial des métiers.

Le Défi : le bulletin des Olympiades québécoises

Programme d’activités de la 16e édition :

En cours.

Mercredi 10 novembre : 19h30, Cérémonie d’ouverture
Jeudi 11 novembre : jour 1 des compétitions
Vendredi 12 novembre : jour 2 des compétitions
Samedi 13 novembre : 10h30, Cérémonie de remise des médailles

Pour toutes questions : [email protected]

Les Olympiades québécoises en chiffres

Un réseau engagé

Environ 150 centres de formation professionnelle et cégeps participent à chaque édition Depuis 1992, 4 690 finalistes et 1 700 médaillés québécois

Une communauté investie

  • Environ 10 000 visiteurs à chaque édition soit 155 000 depuis 1992
  • 125 commanditaires et fournisseurs soutiennent les Olympiades

Préparer l’entrée sur le marché du travail

  • 38 métiers représentés dans plus de 15 secteurs différents de l’industrie
  • 425 délégués et juges de l’industrie impliqués
  • Des épreuves de mise en situation en temps réel qui respectent les critères de l’industrie

Les Olympiades canadiennes

  • 40 finalistes québécois composeront l’Équipe Québec aux prochaines Olympiades canadiennes
  • 579 médaillés québécois sur la scène canadienne depuis 1996
  • 861 compétiteurs dans l’Équipe Québec depuis 1994
  • 16 championnats canadiens sur 17 remportés par l’Équipe du Québec

Le Mondial des métiers

  • 26 lauréats québécois sur la scène internationale depuis 1995
  • 197 Québécois ont intégré l’Équipe Canada depuis 1995

Promouvoir la formation professionnelle et technique au Québec : préparer et valoriser la relève

La formation professionnelle et technique offre aux jeunes du Québec une vaste gamme de programmes d’études répondant aux exigences des entreprises en quête de main-d’œuvre qualifiée.

Qu’ont en commun les charpentiers-menuisiers, les mécaniciens, les cuisiniers et les infirmières auxiliaires?

Tous doivent suivre une formation dans un centre de formation professionnelle ou un collège pour obtenir un diplôme et exercer leur métier. Dans une économie moderne où les avancées technologiques sont omniprésentes, les employeurs exigent que leurs employés soient qualifiés.

À cet égard, le Québec peut compter sur un réseau de formation de travailleurs spécialisés qui accueille chaque année près de 170 000 personnes. Malheureusement trop méconnus, les choix de carrière qu’offrent la formation professionnelle et technique (FPT) sont pourtant nombreux.

L’approche du Québec en FPT est d’ailleurs reconnue internationalement et de nombreux pays émergents s’en inspirent pour répondre adéquatement à leurs besoins en main-d’œuvre qualifiée. Une autre particularité de notre réseau de formation professionnelle et technique réside dans sa grande accessibilité sur l’ensemble du territoire québécois. Dans la plupart des cas, les jeunes et les adultes qui désirent se qualifier pour occuper un emploi n’ont pas à quitter leur région d’origine.

L’importance des métiers spécialisés

Tous les observateurs et analystes du développement industriel sont unanimes : au cours des prochaines années, le développement économique du Québec sera largement tributaire du nombre de diplômés issus des centres de formation professionnelle et des collèges du Québec.

Les pénuries de main-d’œuvre appréhendées qui ont fait la manchette récemment appellent la société québécoise à réviser profondément les idées reçues en matière de formation de la relève dans les métiers spécialisés.

Comme on peut le constater, ce n’est pas le potentiel d’employabilité ni la diversité et l’accessibilité des voies de formation qui posent problème. Alors, comment se fait-il qu’il faille déployer autant d’efforts pour attirer les jeunes en formation professionnelle et technique ?

Les conditions d’exercice autrefois pénibles des métiers manuels continuent d’alimenter l’imaginaire de bien des gens. Faute de connaître les réalités modernes de la pratique de ces professions en industrie, une part importante de la population continue de cultiver des préjugés qui, aujourd’hui, ne collent plus à la réalité moderne.

Ces préjugés sont transmis aux jeunes qui commencent beaucoup plus tôt qu’on ne le croit à explorer les possibilités de leur avenir professionnel. Dans le processus de choix de carrière des jeunes, les parents jouent un rôle majeur dont ils sous-estiment eux-mêmes l’importance. La formation professionnelle et technique a besoin de modèles de réussite afin de changer une image qui ne correspond plus à la réalité éducative et économique d’une société moderne.

Dans un univers où le savoir et le savoir-faire déterminent les compétences et dans un environnement où la technologie facilite l’exercice du métier, il est nécessaire de se qualifier pour décrocher un bon emploi. Un emploi rémunérateur, un emploi qui permet de se réaliser comme citoyen et comme producteur de richesse pour l’ensemble de la communauté. Et, sans aucun doute, parmi ces gens qualifiés, surgira un bon nombre d’entrepreneurs.

Nous devons impérativement changer notre façon de considérer les métiers spécialisés et relayer de nouveaux messages tant sur la place publique qu’à la maison.

Il y a de l’avenir dans l’apprentissage d’un métier. Nos centres de formation et nos collèges sont parmi les plus performants du monde; nos enseignantes et nos enseignants transmettent, en plus du savoir-faire et de la compétence, des valeurs citoyennes fondamentales.

Somme toute, réussir sa vie, c’est aussi bien choisir son parcours professionnel pour s’épanouir dans un métier qui nous passionne.

Partenaires et commanditaires majeurs

comQuebec comCanada comCnesst comHydroQc comCCQ comRBC