LES ENSEIGNANTS EN FP SUR LES BANCS DE L'UNIVERSITÉ
08 Novembre 2021

{Les enseignants en FP sur les bancs de l'université}

Cela fait bientôt 20 ans que les enseignants en formation professionnelle dans les centres de formation professionnelle (CFP) doivent étudier au baccalauréat (120 crédits) pour obtenir un permis d’enseignement, au même titre que les professeurs du primaire et du secondaire. C’est en 2003 que le gouvernement a changé la donne. Avant, ceux-ci n’avaient besoin que d’un certificat de 30 crédits. Les futurs enseignants en formation professionnelle (FP) acquièrent désormais les mêmes compétences que les futurs professeurs au primaire et au secondaire. Ces enseignants apprennent toute une panoplie de métiers à la main-d’œuvre de demain, mais ils doivent eux aussi apprendre un métier : celui d’enseignant.

Un secteur encore récent

Comme l’a raconté Chantale Beaucher, professeure au département d’éducation de l’Université de Sherbrooke au Journal Le Devoir, « Il a fallu que les universités mettent sur pied des équipes, recrutent des professeurs pour la formation. De petites équipes ont été mises en place, pour explorer ce champ qui était complètement désert ».  Cinq universités offrent le programme d’enseignement en formation professionnelle : l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), à Chicoutimi (UQAC) et à Montréal (UQAM), ainsi que l’Université de Sherbrooke et à Rimouski (UQAR), dans un programme exclusivement en ligne.

Les étudiants au baccalauréat en FP

La majorité des étudiants au baccalauréat en formation professionnelle sont déjà en train d’enseigner. La plupart ont été recrutés alors qu’ils évoluaient dans leurs métiers respectifs, pour les enseigner aux futures générations. Une autre partie est constituée d’immigrants qui n’ont pas réussi à faire reconnaître leurs compétences dans leurs métiers et qui se sont tournés vers l’enseignement. Dès leur inscription au bac, ils obtiennent un permis provisoire d’enseignement.

De grands défis

Dans une même classe peuvent se retrouver des gens de tout âge, avec des métiers dans 21 secteurs différents menant à environ 150 DEP, rapporte la journaliste Catherine Couturier. La moyenne d’âge de ces formateurs est de 43 ans, et ils ont souvent de jeunes familles et des parents vieillissants dont ils doivent s’occuper, rapporte le Devoir.

Un nouvel Observatoire

Selon les informations obtenues par Le Devoir, l’âge des élèves en formation professionnelle varie de 16 à 70 ans, et s’effectue dans des contextes atypiques : camion-remorque, laboratoire d’assistance dentaire, atelier de soudure, salon de coiffure, etc. Les professeurs qui forment les futurs formateurs en FP sont peu nombreux au Québec. Ils viennent de se regrouper pour mettre sur pied l’Observatoire de la formation professionnelle du Québec. Des acteurs de tous horizons engagés dans un but commun: l'avancement de la formation professionnelle.

POUR PLUS D’INFO : observatoirefp.org

Partenaires et commanditaires majeurs

comQuebec comCanada comCnesst comHydroQc comCCQ comRBC