Portraits de champions

45e Mondial des métiers: Kasan, Russie, 2019

Les quinze candidats québécois ci-dessous ont été sélectionnés pour prendre part au processus d'entraînement menant au 45e Mondial des métiers à Kazan, en Russie, du 22 au 27 août 2019. Ce n'est qu'après l'épreuve de sélection finale qui aura lieu à Halifax en mai 2019 que nous connaîtrons celles et ceux qui feront officiellement partie d'Équipe Canada WorldSkills 2019.

Adrien Roy

Adrien Roy

J’ai toujours aimé la peinture. Vers la fin du secondaire, j’ai eu la piqûre du graffiti, la façon dont certains artistes manient la canette et le crayon me motivait à devenir meilleur. Malheureusement, cet art coûte cher et comporte des risques. J’ai donc commencé à chercher un métier en lien avec la peinture pulvérisée. J’ai trouvé le DEP en Carrosserie incluant la peinture automobile. Sans emploi, je me suis inscrit deux jours avant que la formation débute.

Lire son portrait

Alexandra Boivin

Alexandra Boivin

J’ai commencé à travailler dans la pépinière de mon oncle et de ma tante à l’âge de 14 ans. J’ai appris à identifier et à associer les noms de plantes, à reconnaître à quelle famille chacune appartient. J’ai d’abord choisi la formation collégiale en horticulture, mais le cégep ne correspondait pas à mes attentes, on faisait peu de choses de nos mains. Je me suis réorientée et j’ai complété un DEP en Horticulture puis un DEP en Aménagement paysager. Cette combinaison me semble un atout.

Lire son portrait

Camille Ouellet

Camille Ouellet

La coiffure m’a attiré par le côté créatif et artistique. Je me suis toujours intéressée à la mode. J’aime me tenir au courant des nouvelles tendances et faire plaisir aux gens. J’ai choisi le Centre de formation Rimouski-Neigette en raison de sa proximité et de sa bonne réputation.

Lire son portrait

Gregoire Mitchetti

Gregoire Mitchetti

J’ai longtemps été obsédé par l’aviation. Jeune, je fabriquais des avions en papier et mon adolescence a été consacrée aux cadets de l’Air. C’est justement lors d’un cours d’été à North Bay, au Canadore College des cadets de l’Air que j’ai découvert l’aspect technique que j’adore tant aujourd’hui.

Lire son portrait

Jack Dupuis

Jack Dupuis

J’ai grandi dans un garage. C’est un endroit où je me sens bien. Mon grand-père et mon père sont mécaniciens. Ils m’ont appris les rudiments du métier, et encore aujourd’hui, j’apprends d’eux. Mon père est une grande source d’inspiration pour moi. Durant mon enfance, j’ai passé beaucoup de temps à travailler avec lui. Je posais beaucoup de questions (rires !).

Lire son portrait

Jean-François Levesque

Jean-François Levesque

Depuis que je suis très jeune, j’ai toujours adoré les voitures. Cette passion m’a été transmise par mon père, j’ai passé beaucoup de temps avec lui à réparer ou nettoyer ses voitures, il changeait d’auto chaque mois (je n’exagère pas, ou presque !). J’adorais découvrir de nouvelles choses sur chacune d’entre elles.

Lire son portrait

Jonathan Muryn

Jonathan Muryn

Lorsque j’étais jeune, je jouais à des jeux vidéo. J’aimais beaucoup les jeux en ligne, car je voulais comprendre ce qui se passait en arrière de ces jeux si bien que vers douze ans, j’ai démonté mon ordinateur pour essayer de comprendre. Il n’a jamais plus fonctionné !

Lire son portrait

Keven Tremblay

Keven Tremblay

J’ai choisi ce secteur d’activités en observant mon père travailler; il a sa propre entreprise avec mon oncle et ma soeur. Jeune, je me suis initié aux machines-outils et j’avais envie de pousser plus loin. Je suis quelqu’un de manuel et je cherchais un métier avec de bonnes conditions. Le CFP L’Envolée, à Montmagny, offre un programme individualisé et cela me plaisait.

Lire son portrait

Lisa Aernoudts

Lisa Aernoudts

Je faisais déjà de la couture comme passe-temps avant ma formation, et je souhaitais évoluer dans un métier manuel. La mode constitue un domaine qui m’a toujours intéressée et où il y a un espace pour la créativité. L’École des métiers des Faubourgs-de-Montréal était la seule école dans ma ville à offrir le programme que je voulais précisément.

Lire son portrait

Maxime Perreault

Maxime Perreault

Je suis allé faire un DEP pour une raison bien simple : j’étais tanné d’être assis en arrière d’un bureau, je voulais faire quelque chose de mes mains. J’ai d’abord voulu devenir scaphandrier, mais comme le programme était contingenté, j’ai fait préalablement un DEP en Soudagemontage.

Lire son portrait

Marie-Soleil Perrault

Marie-Soleil Perrault

J’ai choisi mon métier par passion; j’ai toujours adoré tout ce qui entourait l’esthétique et j’ai aussi appris à me découvrir à travers ce métier. J’ai choisi l’école professionnelle de Saint-Hyacinthe, car elle avait une bonne réputation.

Lire son portrait

Raoul Surprenant

Raoul Surprenant

J’ai choisi de me spécialiser en dessin industriel DAO, une branche de la technique en Génie mécanique, car je trouve qu’il n’y a rien de plus satisfaisant que de créer un produit virtuellement puis de le voir prendre vie dans le monde réel.

Lire son portrait

Richère Bérubé

Richère Bérubé

J’ai toujours voulu faire de la coiffure. Ma mère m’a encouragé à faire ce que j’aime. Je crois profondément que si tu aimes ce que tu fais, si tu travailles fort, cela va te rapporter.

Lire son portrait

Sébastien Brissette

Sébastien Brissette

Après l’école des adultes, une session au Cégep en Sciences humaines où j’ai décroché et une période sur le marché du travail, j’ai voulu entreprendre un DEP. Comme j’aime être dehors et que j’ai un certain intérêt pour le design, j’ai choisi l’aménagement paysager. La formation était concrète et intéressante.

Lire son portrait

Taylor Cott

Taylor Cott

J’ai choisi l’ébénisterie comme métier parce que je travaillais déjà sur des décors de théâtre. Le Centre de technologie de Rosemont offre le programme en anglais et les heures me permettent de travailler et d’aller à l’école en même temps. Dans ma formation, j’aime apprendre tout en aidant les autres; Il est important d’avoir un bon dialogue avec ses professeurs et ses camarades de classe.

Lire son portrait

44e Mondial des métiers: Abou Dabi, Émirats arabes unis, 2017

Le Québec compte 8 candidates et candidats au sein de l'équipe canadienne qui prendra part au 44e Mondial des métiers à Abou Dabi, aux Émirats arabes unis, du 14 au 19 octobre 2017.

Kevin Couderc-Dubois

Kevin Couderc-Dubois

Pour Kevin, le choix de sa formation s’est fait naturellement. Son intérêt pour les jeux vidéo l’a amené à suivre un programme qui lui permettait de compléter son secondaire en intégrant le DEP en Soutien informatique. Il a ensuite entrepris une technique en Gestion de réseaux informatiques (DEC) au Collège de Rosemont.

Lire son portrait

Pierre-Olivier Desmarais

Pierre-Olivier Desmarais

Natif de Rigaud, Pierre-Olivier est venu s’établir à Montréal avec sa copine à la fin de ses études au cégep en sciences humaines. Après avoir entamé des études à l’université en philosophie, il a choisi de se réorienter vers un métier de la construction.

Lire son portrait

Brandon Di Sabato

Brandon Di Sabato

À sa sortie de l’école secondaire, son intérêt pour le travail manuel et la nature l’ont amené à s’inscrire dans le programme Horticulteur-Paysagiste au Centre de formation horticole de Laval (CS de Laval).

Lire son portrait

Sara Drainville

Sara Drainville

À la fin du secondaire, Sara a quitté la ferme familiale située dans la municipalité de Palmarolle en Abitibi, pour poursuivre ses études à Montréal. [...] Passionnée de peinture, de dessin, de mode et de musique, Sara possède un côté artistique très développé et la coiffure lui permet d’exprimer sa créativité

Lire son portrait

Vyolaine Dujmovic

Vyolaine Dujmovic

Originaire de Léry, tout près de Châteauguay, Vyolaine s’est initiée très tôt au domaine de l’automobile. Sa passion des voitures lui vient de son père qui est carrossier et qui passait du temps sur les circuits de course automobile en tant qu’équipier de stand.

Lire son portrait

Daphné Héroux

Daphné Héroux

Depuis qu’elle a commencé le secondaire, Daphné sait qu’elle veut faire son cours en pâtisserie. Celle qui cuisinait avec sa grand-mère est maintenant gonflée à bloc pour se rendre le plus loin possible dans l’aventure du Mondial des métiers.

Lire son portrait

Gabriel Leblanc

Gabriel Leblanc

Du plus loin qu’il se souvienne, Gabriel coud et s’intéresse à la mode. Il raconte d’ailleurs avoir commencé en habillant ses animaux en peluche. La fibre artisanale lui vient de sa mère et de sa grand-mère qui confectionnent des décorations dans leurs temps libres.

Lire son portrait

Marilou Morin

Marilou Morin

Le travail avec le vivant et les matériaux inertes, partir de rien et créer quelque chose, c’est ce qui a poussé Marilou à suivre la formation d’Horticulteur-Paysagiste au Centre de formation horticole de Laval (CS de Laval).

Lire son portrait

43e Mondial des métiers: São Paulo, Brésil, 2015

Le Québec comptait 11 candidates et candidats au sein de l'équipe canadienne qui a participé au 43e Mondial des métiers, à São Paulo au Brésil, en août 2015.

Marc-Antoine Bettez

Marc-Antoine Bettez

Sérieux et déterminé, Marc-Antoine Bettez a pris part à l’aventure des Olympiades par « plaisir » et c’est également avec cette motivation qu’il envisage sa participation au Mondial des métiers.

Lire son portrait

Kassandra Plante Bilodeau

Kassandra Plante Bilodeau

Désirant trouver un métier qui lui ressemble, Kassandra Plante Bilodeau choisit d’entreprendre une formation au Centre intégré de mécanique industrielle de la Chaudière en peinture automobile, un domaine où elle pourra combiner deux passions : l’art et les voitures.

Lire son portrait

Maxime Gauvreau

Maxime Gauvreau

Après avoir remporté la médaille d’argent aux Québécoises et la médaille d’or dans la catégorie secondaire aux Olympiades canadiennes, il s’apprête à relever le plus grand défi de sa vie en prenant part à la compétition de Charpenterie lors du Mondial des métiers.

Lire son portrait

William Lebel

William Lebel

Étudiant en Techniques de l’informatique – Gestion de réseaux informatiques au Cégep Limoilou, à Québec, William Lebel estime qu’il ne pourra vivre plus gros défi que le Mondial des métiers.

Lire son portrait

Gabriel Lévesque

Gabriel Lévesque

Séduit par les travaux manuels ainsi que le processus de création, le natif de Beloeil, Gabriel Lévesque choisit d’entreprendre à 18 ans une formation en Réalisation d’aménagements paysagers à l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe, en Montérégie.

Lire son portrait

Karine Ouellet

Karine Ouellet

Originaire de Val-d’Or en Abitibi-Témiscamingue, Karine Ouellet déménage à Québec à 17 ans afin de suivre une formation en pâtisserie à l’École hôtelière de la Capitale.

Lire son portrait

Jessica Pruneau

Jessica Pruneau

Cette diplômée du Centre de formation professionnelle de Limoilou, un centre qui a déjà formé plusieurs candidats pour le Mondial, affrontera les meilleurs jeunes finalistes de la relève mondiale en Coiffure.

Lire son portrait

Sébastien Rémillard

Sébastien Rémillard

Convaincu qu’il pourra se développer davantage dans un milieu qui a une excellente expertise de l’entraînement, Sébastien Rémillard choisit de suivre une formation complète à l’École hôtelière de la Capitale dans le but ultime de participer au Mondial des métiers.

Lire son portrait

Gabriel Santerre

Gabriel Santerre

Médaillé d’or au Olympiades québécoises puis lors de la finale canadienne, il a bien failli ne pas participer aux Olympiades parce qu’il ne croyait pas en ses chances de gagner. C’est son enseignant et entraîneur du Collège de Maisonneuve, Eddy Martin, un habitué des Olympiades, qui l’a convaincu.

Lire son portrait

Tommy St-Martin

Tommy St-Martin

Médaillé d’or tant aux Olympiades régionales, québécoises que canadiennes, Tommy St-Martin mise sur sa capacité à supporter la pression de son entourage et sur sa persévérance pour réaliser son rêve d’atteindre la plus haute marche du podium mondial.

Lire son portrait

Gabriel Tessier

Gabriel Tessier

D’abord diplômé en service de la restauration, Gabriel Tessier choisit de changer de carrière et décide d’entreprendre une formation en Réalisation d’aménagements paysagers à l’École professionnelle de St-Hyacinthe.

Lire son portrait

42e Mondial des métiers: Leipzig, Allemagne, 2013

Le Québec comptait 11 candidates et candidats au sein de l'équipe canadienne qui a participé au 42e Mondial des Métiers qui s'est tenu du 2 au 7 juillet 2013 à Leipzig en Allemagne. Compétences Québec est fière de vous les présenter.

Le courant passe pour David Gagnon

Le courant passe pour David Gagnon

Diplômé du Centre régional intégré de formation de Granby de la Commission scolaire Val-des-Cerfs, David Gagnon affrontera les meilleures jeunes finissants de moins de 22 ans en Électricité.

Lire son portrait

Dominic Nadeau : Le souci du détail

Dominic Nadeau : Le souci du détail

Médaillé d’or aux Olympiades régionales, récipiendaire de la médaille d’argent au Québécoises et finalement champion canadien au terme de la finale nationale, Dominic Nadeau mise sur son calme et sa constance pour briguer une place parmi les meilleurs du monde lors du Mondial des métiers en juillet.

Lire son portrait

Dominique Mercier

Dominique Mercier

Comme des milliers de jeunes avant elle, c’est lors d’une journée portes ouvertes au Centre de formation professionnelle de Limoilou que Dominique Mercier a découvert le programme d’étude qui lui permettrait de réaliser son rêve de devenir coiffeuse.

Lire son portrait

Jean-Sébastien Simard

Jean-Sébastien Simard

Jean-Sébastien Simard a découvert son métier en travaillant avec son père lorsqu’il était plus jeune. Son grand-père était également plombier et son oncle pratique aussi ce métier.

Lire son portrait

Joanie Arsenault saisit sa chance

Joanie Arsenault saisit sa chance

La jeune médaillée d’or des Olympiades québécoises et candidate en Esthétique pour le Mondial des Métiers, Joanie Arsenault, a bien failli ne pas être admise dans ce programme au Centre de formation professionnel de l’Argile dans Lanaudière.

Lire son portrait

Maxime Fortin : Un scénario digne du cinéma

Maxime Fortin : Un scénario digne du cinéma

Malgré ses trois médailles d’or, la cuisine n’était pas le premier choix de Maxime : « Pendant mon cours en cinéma au Cégep François-Xavier-Garneau à Québec, j’ai commencé à regarder des émissions de cuisine et je suis tout de suite tombé en amour avec le métier. »

Lire son portrait

Maxime Renaud prend les moyens de ses ambitions

Maxime Renaud prend les moyens de ses ambitions

Entouré d’un groupe d’enseignants dont la réputation n’est plus à faire, Maxime s’entraîne à raison de vingt-quatre heures par semaine. Il est conscient des aspects de son savoir-faire qu’il doit améliorer.

Lire son portrait

Mélodie Perez-Mousseau : Choco’Mélo et Médailles d’or!

Mélodie Perez-Mousseau : Choco’Mélo et Médailles d’or!

« J'ai toujours voulu être pâtissière. J'avais à peine 12 ans quand j'avais decidé que j'allais être propriétaire d'une chocolaterie qui allait se nommer : Choco’Mélo » de confier Mélodie Perez-Mousseau.

Lire son portrait

Jessica Lapointe : Une jeune femme qui ira loin

Jessica Lapointe : Une jeune femme qui ira loin

La détermination de Jessica Lapointe, une jeune diplômée du Cégep de Chicoutimi a impressionné toute l’équipe des Olympiades. Elle a décroché l’or aux Olympiades québécoises et canadiennes en faisant preuve d’un aplomb incontestable.

Lire son portrait

Jean-Philippe Desbiens

Jean-Philippe Desbiens

Jean-Philippe prend sa participation au Mondial très au sérieux. Il s’entraîne plus de quarante heures par semaine. Il prendra part aux finales nationales de Grande-Bretagne en tant que compétiteur invité et il participera également, hors compétition, aux prochaines Olympiades canadiennes à Vancouver.

Lire son portrait

Isabelle découvre le monde grâce aux Olympiades des Métiers

Isabelle découvre le monde grâce aux Olympiades des Métiers

Lors du 42e Mondial des Métiers à Leipzig, Isabelle Bélanger défendra les couleurs du pays en Infographie, une discipline où deux autres jeunes Québécois ont remporté l’or par le passé.

Lire son portrait

Partenaires et commanditaires

comQuebeccomCanadacomCnesstcomHydroQccomCCQcomSkills